Comment reconnaitre et prévenir la fatigue au travail

Quels sont les signes de la fatigue ?

Les signes et les symptômes de la fatigue peuvent varier et comprennent :

  • Fatigue mentale, fatigue physique avec douleurs musculaires et articulaires
  • Épuisement, lassitude, ennui, démotivation
  • Irritabilité, déprime, état dépressif, anxiété
  • Étourdissement, maux de tête, somnolence, troubles du sommeil
  • Perte d’appétit, troubles digestifs
  • Prédisposition accrue aux maladies
  • Baisse de la vigilance, de la concentration et de la mémoire,
  • Capacité réduite d’être productif…

 

Quels sont les effets de la fatigue et les conséquences sur le travail ?

Les conséquences de la fatigue peuvent toucher les capacités mentales et physiques. Les effets peuvent être dommageables suivant les postes occupés comme :

  • Baisse du niveau d’attention, de la vivacité et de vigilance, perte de mémoire, oublis, somnolence
  • Incapacité à rester éveillé et donc tendance accrue à prendre des risques inconsidérés
  • Réduction du délai de réaction tant physique et mental ainsi que de la capacité à réagir
  • Affaiblissement de la capacité physique et de la santé
  • Réduction de la capacité à gérer son stress au travail,
  • Baisse de la capacitéà prendre des décisions, manque de communication
  • Baisse de la capacité à mener des activités de planification complexes
  • Baisse de la productivité ou du rendement
  • Augmentation des erreurs de jugement et interprétations possibles
  • Augmentation des arrêts maladie,
  • Absentéisme, taux de roulement, augmentation des coûts au titre des soins médicaux …

 

Quels sont les facteurs liés à la fatigue au travail ?

Les facteurs liés au travail peuvent comprendre notamment :

  • Les longues journées de travail
  • Les périodes prolongées d’activité physique ou mentale
  • Les pauses trop courtes ou pas de pauses
  • Les changements de poste, un repos insuffisant
  • Un stress excessif
  • Le fait d’occuper plusieurs fonctions dans un même emploi
  • Une combinaison de plusieurs de ces facteurs.

 

Autres facteurs entretenant la fatigue :
  • Eclairage sombre, peu ou pas d’ouvertures
  • Acuité visuelle limitée (c’est-à-dire en raison des conditions météorologiques)
  • Température élevée, trop basse, niveau sonore élevé, niveau de nuisance élevé
  • Tâches exécutées pendant de longues périodes, répétitives, rythmées, difficiles, ennuyeuses et monotones
  • Le sommeil ou tout trouble pouvant avoir une incidence sur la durée ou l’efficacité de celui-ci et causer une période d’éveil prolongée ou perturber nos rythmes circadiens avec insomnies, apnées du sommeil, syndrome des jambes sans repos, narcolepsie, une maladie, des substances comme la nicotine, la caféine et l’alcool peuvent altérer la qualité du sommeil…

 

Quelles solutions pour agir sur la question de la fatigue dans le milieu du travail ?

La prévention santé et sécurité en entreprise doit passer par une réflexion sur le fonctionnement et l’organisation de travail.

Cette réflexion pourra traiter à la fois des facteurs personnels et du milieu de travail et suggérera de :

  • Cerner les dangers et effectuer une évaluation des risques pour les facteurs associés à la fatigue
  • Élaborer et mettre en œuvre l’intervention de l’organisation dans le cas où une personne est fatiguée de manière chronique, aiguë ou inhabituelle
  • Consigner les mesures à prendre pour signaler la fatigue chez soi ou chez les autres
  • Concevoir l’aire de travail pour avoir un éclairage, une température et des niveaux de bruit appropriés
  • Élaborer des pratiques administratives telles que des heures de service maximales, une rotation de quarts appropriée, la réduction ou l’élimination de la nécessité d’effectuer des activités présentant un risque élevé entre certaines heures (par exemple, entre minuit et 6 h)
  • Évaluer les exigences physiques et mentales du poste de travail
  • Sensibiliser les salariés à la fatigue en les alertant sur le sujet, y compris sur la reconnaissance des signes et symptômes de fatigue, la façon d’évaluer la vigilance ou les étapes pour améliorer le sommeil …

 

Alors, combien d’heures de sommeil faut-il ?

Tout dépend, mais des études indiquent qu’il faut, en moyenne, au moins 7 à 9 heures de sommeil chaque jour.

Le corps humain fonctionne selon une horloge biologique interne qui règle les périodes d’éveil et de sommeil. Bien que ces rythmes circadiens soient influencés par des phénomènes extérieurs comme le lever et le coucher du soleil, c’est le cerveau qui détermine le cycle de chaque personne.

 

Comment obtenir un sommeil plus réparateur : l‘hygiène du sommeil

Il n’y a pas de méthode universelle pour obtenir un sommeil réparateur, ce qui fonctionne pour une personne ne fonctionne pas nécessairement pour une autre.

Voici une liste de suggestions :

  • Gérer au mieux son stress et son anxiété
  • Faire de l’exercice physique régulièrement, marcher le plus souvent possible et lutter contre la sédentarité
  • Récupérer et garder une belle vitalité et une énergie positive
  • Des exercices de respiration abdominale, de pleine conscience, de méditation
  • Manger à des intervalles réguliers et adopter un régime alimentaire équilibré, composé d’aliments variés et riches au niveau nutritionnels
  • Éviter la caféine, le tabac ou l’alcool, en particulier avant d’aller au lit.
  • Délaisser le téléphone et ses notifications
  • Aller chercher le silence et la tranquillité
  • Une température de la chambre fraîche peut permettre un bon sommeil et un bon endormissement

 

Quelles bonnes habitudes alimentaires à adopter pour favoriser le sommeil ?
  • Établir des heures fixes pour les repas : notre organisme a besoin d’énergie, procurée par les aliments, pour que nous puissions accomplir nos activités quotidiennes. Il est important de prendre ses repas à heures fixes pour fonctionner de façon optimale. Si vous avez tendance à sauter des repas ou à manger à des heures irrégulières, vous pourriez éprouver de la fatigue, des fringales, ou manger davantage au repas suivant.
  • Efforcez-vous de prendre au moins trois repas par jour comprenant une alimentation variée et équilibrée. Cependant, les repas lourds pris le soir peuvent causer des troubles digestifs, troubler votre sommeil et en plus vous rendre somnolent ou léthargique le lendemain.
  • Une collation est un excellent moyen de nous sustenter et d’obtenir l’énergie nécessaire pour toute la journée. Choisissez des collations santé comme des fruits frais, fruits secs, yaourts, compotes…
  • Un apport excessif en caféine peut causer de l’insomnie, des maux de tête, des troubles digestifs, de l’irritabilité et de la nervosité. Vous pouvez le remplacer par d’autres boissons : infusions, Rooibos, eau citronnée …