Praticienne EMDR à Angers

Bref historique…

C’est Francine Shapiro, psychologue américaine qui a trouvé en 1987 un moyen très simple de stimuler un mécanisme d’auto-guérison présent en chacun de nous. Ce mécanisme neuro-émotionnel déclenché par les mouvements oculaires permet de dépasser des vécus traumatiques non digérés responsables de divers symptômes, parfois très invalidants. On peut ainsi soigner des séquelles traumatiques même de nombreuses années après.

La psychothérapie EMDR est officiellement recommandée pour le traitement de l’état de stress post traumatique, du stress aigu et du deuil par l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé depuis juin 2013. Reconnue aussi en France, par la Haute Autorité de la Santé, HAS, de grade 1 depuis 2007 et validée par l’Inserm depuis 2004.

L’EMDR en six points

Dénouer les émotions négatives liées à un traumatisme

Novatrice, la psychothérapie EMDR permet de libérer le présent des blessures du passé. Elle donne aux patients la possibilité de traiter un traumatisme de telle manière qu’il n’interfère plus dans leur quotidien de manière douloureuse.

La psychothérapie EMDR guérit des répercussions douloureuses ou invalidantes au présent des apprentissages anciens. Suivant un protocole rigoureux, la guérison s’obtient grâce au travail psychothérapeutique mené avec le patient incluant des moments de stimulations oculaires bilatérales. Ce protocole permet de désactiver l’ancrage négatif des mémoires issues d’un « traumatisme ».

Le traumatisme n’est pas effacé mais il perd son caractère angoissant. L’emprise du traumatisme se dénoue. Le patient en conserve le souvenir mais se libère de son impact négatif.

Une psychothérapie basée sur l’expérimentation

C’est par hasard, à la fin d’une promenade en mai 1987, que la psychologue américaine Francine Shapiro découvre que ses « petites pensées négatives obsédantes » ont disparu. Elle se souvient alors qu’elle a joué avec ses yeux dans des mouvements saccadés réguliers. Elle découvre, en reproduisant volontairement ces mouvements, qu’ils ont un impact sur la charge émotionnelle de ses pensées.

À la suite de cette observation, elle débute des essais cliniques sur des volontaires puis sur des vétérans du Vietnam en tant que membre du Mental Research Institute de Palo Alto. Elle va alors formaliser l’EMDR soit « l’Eye Movement Desensitization and Reprocessing. »

La méthode, validée scientifiquement par de nombreuses recherches et travaux, est maintenant très largement pratiquée dans le monde entier auprès de patients souffrant de troubles psychologiques des plus simples ou plus complexes.

Pourquoi la psychothérapie EMDR est efficace

Au carrefour entre les neurosciences et la psychanalyse, la psychothérapie EMDR pose le principe que chacun est équipé d’un système physiologique adaptatif, situé dans le cerveau en charge du retraitement de toutes les informations reçues. Parfois ce système est dépassé ou n’a pas pu retraiter de façon adaptative des souvenirs de certains événements de vie.

La psychothérapie EMDR vise à stimuler cette capacité du cerveau grâce à un protocole rigoureux intégrant des mouvements oculaires. L’application du protocole permet le transfert des mémoires du cerveau émotionnel au cortex ce qui permet au patient de ne plus être activé négativement par le souvenir.

Une thérapie qui s’appuie sur un travail d’équipe thérapeute-patient

Le thérapeute EMDR est un accompagnateur. Son rôle est de faciliter le processus naturel de guérison du cerveau et non de le guider. Dans un échange dynamique, il construit avec le patient le plan de traitement dans une compréhension spécifique issu du modèle du Processus de Traitement Adaptatif de l’Information (P-TAI).

Ainsi, au cours de la mise en place des 8 phases du protocole EMDR, le praticien dans une alliance thérapeutique, identifie-la ou les mémoires bloquées à l’origine des difficultés de son patient et les traite dans l’attention duale jusqu’à une résolution adaptative.

À qui s’adresse l’EMDR

Psychothérapie à part entière, l’EMDR est recommandée dans de nombreux domaines au-delà du psycho-traumatisme : angoisse, anxiété ou dépression et autres troubles psychosomatiques comme les troubles du sommeil ou les douleurs chroniques. La psychothérapie EMDR se montre également efficace pour lutter entre autres contre les peurs, les phobies et les addictions et elle est aussi utilisée aujourd’hui pour améliorer tous types de performances sportives, musicales, scolaires, etc.

Les personnes victimes de burn-out et celles souffrant de troubles du sommeil chroniques ou ponctuels, peuvent efficacement bénéficier d’une psychothérapie EMDR.

Durée de la psychothérapie

Courte ou longue, sa durée dépend du temps nécessaire au thérapeute et à la personne pour traiter ou retraiter les différentes mémoires douloureuses laissées par des événements traumatiques, même de nombreuses années plus tard.

Les séances s’effectuent en général en individuel sur le rythme le plus fréquent d’une séance par semaine. La durée dépend de la problématique personnelle. Il faut compter une dizaine de séances pour un traumatisme simple.

Naturopathie

Reconnue par l’OMS comme une approche humaniste et préventive de la santé globale de l’individu.

Massages

Etirer les muscles, mobiliser les articulations, dénouer les points douloureux est l’art de « guérir » le plus ancien.

Sophro-relax

Comme une bulle de détente pour vous libérer des tensions, prendre conscience de vos capacités et améliorer votre bien-être au quotidien.